• Contactez-nous au 02 97 47 56 56
  • Contactez-nous par mail
  • Contactez-nous dans notre showroom

Comment poser votre bardage ?

 

Dans un premier temps il est recommandé de fixer sur votre mur extérieur un pare-pluie à l'aide de tasseaux d'ossature, avec un entraxe tous les 40 à 65 cm.

 

Il est souhaitable de laisser une circulation d'air entre le bardage et le pare-pluie (ou l'isolant). L'épaisseur minimale de la lame d'air doit être de 20mm. La ventilation basse sera assurée par la pose d'une grille anti-rongeurs. La ventilation haute sera effectuée par la pose de grilles.

 

Pour la pose de votre bardage, il est conseillé de commencer par le bas en démarrant à 20 cm du sol en apportant le plus grand soin à la pose de la première lame, elle détermine le résultat final.    

                                                                           

Les bardages sont fixés aux tasseaux par des pointes en inox, pour des raisons de durabilité et d'esthétique. Les profils de finition viennent compléter l'ouvrage.

Comment choisir la bonne essence de bois ?

Quel que soit le style recherché, les bois utilisables en extérieur et en contact avec le sol doivent être de type classe 4 (résistant à l'humidité).

 

Certaines essences comme le châtaigner, le robinier, le chêne et le teck ont une durabilité naturelle, d'autres en revanche doivent subir des traitements de préservation.

 

C'est le cas des bois autoclavés classe 4 (résineux principalement) et les bois THT (traitement à haute température). Le traitement par oléothermie* nouveau procédé de traitement naturel, semble également offrir de nouvelles perspectives.

 

Familles de bois Essences Les avantages Les inconvénients
Résineux Pin maritime, pin sylvestre...

Economiques
Peu d'entretien

Traitement impératif

Feuillus Robinier ou faux acacia, chêne, châtaigner...

Bois locaux
Durabilité naturelle

Eventuelles remontées tanniques

Exotiques Ipé, teck, doussié, iroko...

Teintes chaudes
Durabilité naturelle

Bois d'importation

 

Comment poser votre lambris ?

 

Nous vous conseillons de fixer sur votre mur intérieur des tasseaux avec un entraxe de 40cm, qui serviront de support et permettrons une circulation d'air entre le mur et le futur lambris.

 

Si vous souhaitez isoler vos murs, poser de la laine de verre ou un autre isolant entre les tasseaux, dans ce cas prévoir des tasseaux d'une épaisseur supérieure à l'isolation (15mm de plus).

 

Apporter le plus grand soin à la pose de la première lame, elle détermine le résultat final (vérifier le niveau).

 

Les lames sont fixées aux tasseaux à l'aide de clous, d'agrafes, de clips ou de colle et s'emboîtent les unes dans les autres.

Comment entretenir vos menuiseries extérieures ? 

LES PORTES D'ENTREE BOIS :

 

Les portes d'entrée en bois sont généralement  livrées "préfinies" c'est à dire avec 1  couche de traitement de fond et 1 couche de lasure de protection pour la durée du chantier, soit environ 6 mois. Il est donc necessaire d'effectuer une finition afin d'obtenir une protection optimale, durable dans le temps.

 

Lorsque les portes sont livrées "finies", les produits utilisés en finition sont à 100 % à base d'eau respectant ainsi l'environnement. Les lasures de couleurs ou transparentes sont garanties 2 ans.

 

LES PORTES ALUMINIUM OU METAL :

 

L'aluminium est un produit qui nécessite peu d'entretien, réduit au strict minimum, un simple coup d'éponge suffit. Tout comme le métal ce sont des matériaux stables, gage de durabilité.

 

LES PORTES MIXTES ALU/BOIS :

 

Peu d'entretien à l'extérieur pour les portes d'entrée mixtes, le bois à l'intérieur présente souvent une finition usine.

 

LES PORTES PVC/RFP :

 

Le PVC et le RFP demande peu d'entretien et garde une très bonne tenue dans le temps.

 

LES POIGNEES DE PORTE :

 

Les poignées en aluminium sont souvent fabriquées à partir d'alliage de première fusion, de haute qualité résistant à la corrossion. Leur surface est traitée par anodisation ou par application d'un revêtement de poudre, protégeant ainsi la poignée des influences externes, telle que la sueur des mains ou de l'humidité de l'air. De l'eau et un chiffon doux suffisent donc à l'entretien de ce type de poignée.

 

Les poignées en acier inoxydables résistent naturellement à la corrosion, aux acides et à l'abrasion. Elles sont fabriquées à partir de 2 composants : le chrome et le nickel formant une couche passive invisible. Il peut apparaître parfois sur ce type de poignées des traces de rouille due à l'air ambiant. Ces particules de rouille peuvent se nettoyer à l'aide de nettoyants ménagers adéquats.

 

Les poignées en laiton sont protégées en surface par un verni transparent cuit au four d'une adhérence parfaite, soit par des procédés de galvanisation ou de valorisation (sous vide) contre la corrosion, et résistant aux rayures. Les poignées en laiton ne necessitent pas d'entretien particulier. Les traces s'enlèvent à l'eau et un chiffon doux. Pas d'utilisation de nettoyants agressifs et abrasifs.

Comment entretenir votre terrasse ?

 

Par nature, le bois à tendance à griser en extérieur. Pour éviter ce phénomène, il est nécessaire d’appliquer régulièrement de l’huile pour saturer le bois 1 à 2 fois par  an. Il conviendra auparavant de passer un produit dégrisant afin d'éliminer la couche d'oxydation du bois.

 

Pour celui qui accepte le grisaillement, une terrasse en bois nécessite très peu d’entretien. Un simple nettoyage à l'eau savonneuse au moyen d'un balai brosse 1 fois par an est suffisant. Ce nettoyage est conseillé car il permet d’éradiquer tout développement de moisissures.

Entretien de votre bardage

Naturellement argenté ou originalement coloré, traité en usine, prépeint... les possibilités de traitements et de finitions abondent pour s'adapter aux besoins des bois et aux goûts de tous.Un traitement, contrairement à une finition (esthétique), a pour but de protéger le bois de diverses attaques (champignons ou insectes).

 

Les traitements dépendront de la durabilité de l'essence choisie et des risques encourus.
Les bois peuvent être traités en autoclave, modifiés thermiquement, imprégnés d'huiles ou même laissés bruts... du moment qu'ils atteignent la classe de risque désirée (3, en général).

 

Naturellement, un bois non protégé réagit sous l'effet du soleil (comme notre peau) et se colore d'une élégante teinte argentée, que l'on peut très bien décider de conserver ainsi. Si l'on souhaite éviter le phénomène de grisaillement, on peut recouvrir le bardage d'une peinture à bois (opaque) ou d'une lasure (translucide) qui le protègera des rayons UV.

 

Plus une finition est opaque, moins elle laisse passer les rayons du soleil et moins ces derniers altèreront sa couleur.  On trouve désormais une large gamme de couleurs pour teinter un bardage ainsi que des lames prépeintes, qui offrent un gain de temps et de qualité. Les peintures opaques exigent un entretien moins fréquent que les lasures (certaines peintures sont garanties jusqu'à 15 ou 20 ans)